lundi 5 février 2018

Pamela Mastropietro dépecée par un nègre, un Italien venge sa mort


IL TEMPO - Bien que le Nigérian arrêté nie toujours avoir assassiné Pamela Mastropietro, l’enquête progresse à Macerata. Le cadavre de jeune femme de 18 ans aurait été martyrisé avant d’être coupé en morceaux.

Innocent. Le prénom de l’Africain de 29 ans résonne comme un oxymoron à la lumière de la barbarie déployée contre la jeune Romaine, dont le corps démembré a été découvert sur le bord d’une route à la périphérie de Macerata. Ce meurtre, déjà horrible, prend des contours de plus en plus macabres.

Désormais le soupçon qu’un rituel tribal prend forme dans la maison des horreurs de la rue Split, dans le centre de la ville, où vivent des Nigérians et où les carabiniers ont retrouvé les vêtements ensanglantés de Pamela.

Les premières investigations démontrent que le cadavre de la jeune fille a été martyrisé, avant d’être démembré. Des blessures ont été trouvées sur les membres tranchés. Pour effacer les traces de son ADN, Innocent Oseghale, le tueur a soigneusement rincé ses membres à l’eau de Javel. Mais il y a un détail encore plus effrayant: les intestins et le cœur ont disparu. Ce dernier détail amène les enquêteurs à émettre des hypothèses relatives à un rite vaudou. […]



LIBERO QUOTIDIANO - Luca Trani, 28 ans, est l’homme qui a tiré depuis sa voiture, à Macerata, sur des migrants africains: il a blessé six personnes, l’une d’entre elle se trouve actuellement entre la vie et la mort. Dans il passé, il a également été candidat pour les élections municipales de 2017 sur une liste de la Ligue du Nord, une circonstance que la gauche utilise pour attaquer Matteo Salvini.

D’après les déclarations de Maria Letizia Marino, secrétaire de la Ligue pour la province de Macerata, qui s’est exprimée à propos de Luca Trani : "Il n’a pas visité notre siège depuis longtemps et n’avait jamais exprimé des opinions racistes. Nous savons que depuis un certain temps, il fréquentait une jeune fille romaine avec des problèmes de drogue, tout laisse à penser qu’elle était la pauvre Pamela Mastropietro" . 


1 commentaire:

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !