lundi 9 avril 2018

C’est officiel, des centaines de millions de nègres vont bel et bien envahir l’Europe


DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE - Un échange entre deux spécialistes de l’Afrique a eu lieu sur France Culture et, de l’avis général, il correspond globalement à la réalité. Et, accessoirement, à ce que disent tous les racistes sur ce sujet.

Un membre du forum Avenoël a fait un rapide résumé du contenu.

On a donc 2 spécialistes de l’Afrique parfaitement démocrates et modérés (Stephen Smith et Serge Michaïlof) qui expliquent que :

-L’Europe va s’africaniser en profondeur avec de graves troubles politiques à la clef (validation explicite du Grand Remplacement).

-L’aide au développement ne sert strictement à rien et aggrave le phénomène migratoire (les candidats à l’immigration étant loin d’être les plus pauvres).

-L’urbanisation rapide et chaotique de l’Afrique est tout sauf synonyme d’enrichissement ou de développement, elle fonctionne aussi comme pompe aspirante vers l’Occident.

-Les politiciens locaux sont, de leur propre aveu, incapables de réguler l’explosion démographique : « Les présidents africains sont tels des piquebœufs juchés sur le dos d’un rhinocéros (le peuple) ».

-La polygamie et l’augmentation de l’espérance de vie aggravent le phénomène migratoire car les vieux riches polygames font monter le prix des dots, générant un nombre croissant de jeunes mâles célibataires désoeuvrés (cf : les esquifs remplis de couilles gonflées à bloc en Méditerranée).

-L’assimilation des populations extra-européennes est devenue impossible à cause de leur nombre, de nos systèmes éducatifs défaillants, du ressentiment post-colonial (dès la seconde génération) et des technologies qui renforcent le communautarisme sur place et les liens avec le bled (réseaux sociaux, télé par satellite, Western Union).

-L’Etat-providence colossal des pays européens (5% de la population mondiale + 50% des dépenses sociales mondiales) et l’absence d’hostilité franche des autochtones font de nos pays la destination prioritaire pour les décennies à venir.

L’émission est ici :

                                            

Au début, le système affirmait que l’immigration était marginale et qu’il n’était question que de protéger, avec la législation antiraciste, des petites (((minorités))).

Ensuite, il a commencé à reconnaître qu’il y avait bien une immigration significative, mais qu’elle n’avait qu’un impact positif et qu’il était outrancièrement raciste et mensonger de faire un parallèle avec le coût financier et humain, notamment sur le plan du crime, de cette immigration.

Après ils ont nié mordicus qu’un remplacement de population était en cours, au détriment des Blancs. Ils ont assuré qu’il s’agissait d’un « fantasme » voire, pour Marine Le Pen, d’une théorie « conspirationniste ».

Maintenant, le système assume enfin le projet : la création d’un état mulâtre, passablement islamisé, dont le niveau de violence élevé sera normalisé. Les Blancs seront le bétail au service de dizaines de millions de parasites dominés par les juifs.

 La France du futur

Mais cette perspective encore trop flou pour les gens. Nombreux sont ceux qui croient encore que la France des Gendarmes à Saint-Tropez existe.

C’est-à-dire les boomers.

Les boomers vous diront deux choses, face à cette réalité. Au début, ils diront que c’est faux, exagéré, absurde. Poussés dans leur retranchement, ils vous diront vraiment ce qu’ils pensent : « J’ai fait ma vie, démerdez-vous ».

La situation sera en réalité bien pire que celle du Liban, de l’ex-Yougoslavie ou de pays comme l’Afrique du Sud ou le Brésil.

Le Liban est essentiellement divisé entre groupes religieux. Le fond racial et culturel est le même dans les grandes lignes, même s’il y a des groupes ethniques divers.

L’ex-Yougoslavie était une entité multinationale sous direction d’un système communiste. Il pouvait simplement rendre aux nations qui la composaient leur indépendance et ainsi mettre un terme à la guerre.

L’Afrique du Sud, quoique ultraviolente comme le Brésil, fait face à une violence exclusivement raciale dont les paramètres sont assez simples à cerner surtout au vu d’un rapport de force démographique globalement inchangé.

La France aura ces trois caractéristiques avec un effet démultiplicateur : affrontement racial parallèle à une explosion démographique islamo-nègre, éclatement territorial sur fond d’effondrement d’un état de type socialiste et, additif majeur, la confrontation avec l’islam fanatisé.

La France sera le Liban, la Yougoslavie et l’Afrique du Sud réunies.


2 commentaires:

  1. Bien entendu c'est pas dans la bouche du raton zemmour,des bfmenteurs,i(srael)Télé et compagnie... qu'on verrais une telle info !

    RépondreSupprimer
  2. Face à ce constat racial accablant, il ne faut surtout pas paniquer. Le C.N.R.E créé par Renaud Camus, et soutenu par le racialiste païen Pierre Vial, va nous sauver du grand remplacement. De plus, le vice-président du C.N.R.E est Karim Ouchikh, un "français" d'origine algérienne très soucieux de préserver notre identité raciale. C'est également un musulman converti au catholicisme, une religion identitaire, donc un gage de qualité...

    Autre fait qui nous permet de demeurer optimiste, c'est le soutien apporté à Renaud Camus par le racialiste Daniel Conversano. Et ce n'est qu'un début... La convergence progressive de toutes les forces politiques (chrétiennes, païennes, laïques, républicaines, etc...), vont être les bases solides permettant d'établir un renouveau racial français et européen. Les mondialistes tremblent déjà face à l'assurance de notre prochaine victoire. SIEG HEIL !!!

    RépondreSupprimer

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy ! Les commentaires qui feront la promotion de la violence seront censurés.