vendredi 3 août 2018

Fake news : "Quand les migrants d’Afrique subsaharienne contractent le sida en France"


(((LE FIGARO))) - Parmi les 6000 découvertes de séropositivité en France, près d’un tiers concernent des personnes nées en Afrique subsaharienne. Pour beaucoup l’infection a eu lieu dans notre pays lors d’un rapport hétérosexuel.

Originaires de pays durement frappés par l’épidémie de sida, les migrants d’Afrique subsaharienne arriveraient en France déjà infectés par le VIH. Si cette affirmation peut paraître logique, elle est en réalité fausse [LOL]. L’épidémie de VIH chez les migrants n’est pas une maladie «d’importation» [Comme chacun sait, le sida est apparu en Europe, probablement en Allemagne ;-)]. Entre 35% et 49 % des immigrés séropositifs nés au Cameroun, Mali, Congo ou encore en Côte d’Ivoire ont été contaminés sur le sol français. Pour plus de la moitié d’entre eux, l’infection est survenue au cours de leurs six premières années de vie dans l’Hexagone, selon l’enquête «Parcours» de l’Agence nationale de recherche contre le sida (ANRS) présentée à la 22ème Conférence internationale sur le VIH/sida qui se tient actuellement à Amsterdam.

Pour déterminer ce délai, les chercheurs ont interrogé 277 hommes et femmes originaires d’Afrique subsaharienne et vivant avec le VIH en région parisienne sur leurs histoires de vie. Ils ont également pris en compte des informations biologiques qui renseignent sur le stade de l’infection.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy ! Les commentaires qui feront la promotion de la violence seront censurés.